Quand l’éducation populaire abandonne les collectivités territoriales !

Il faut tout un village pour éduquer un enfant

Disait un proverbe africain.
L’enfant va s’éduquer au contact des autres, sa famille naturellement et ensuite avec toutes les personnes qu’il va croiser.

Employée territoriale depuis 30 ans dans le domaine de l’enfance et pour permettre aux enfants d’acquérir une grande richesse, j’ai toujours, dans les projets que je proposais aux élus, travailler main dans la main avec les associations d’éducation populaire.

Les mouvements stationnaires d’éducation populaire

 

Sylvain Stienon, directeur de l’association et militant de l’enfance et de la jeunesse depuis 20 ans, a souhaité s’exprimer sur son sentiment de désillusion vis à vis de l’éducation populaire. C’est un vrai coup de gueule. Un article subjectif que nous lui avons invité à exprimer ici, en toute liberté.

Véronique Devaux, Présidente

l'éducation populaire

Animer avec Evasoleil – Postuler en tant qu’animateur

Vous souhaitez postuler pour animer sur un séjour Evasoleil ?

L’article ci-dessous conseille tous les animateurs pour presque tous les organisateurs.

Concernant Evasoleil, nous complétons nos équipes pour l’été 2020 à partir de janvier 2020 et jusqu’au début du mois d’avril : 

  • Pour le séjour du 5 juillet au 1er août 2020 : recrutement.juillet@lilo.org
  • Pour le séjour du 2 au 22 août 2020 : recrutement.aout@lilo.org

L’éducation populaire au 21ème siècle ?

L’éducation populaire, l’expression inconnue par tant, floue pour d’autres, et subjective pour les derniers. Alors qu’elle portait des objectifs forts et chargés de sens il y a quelques décennies, beaucoup se battent aujourd’hui pour y appartenir sans pour autant la moderniser, y militer, ou même la promouvoir…

Une définition ?

Wikipédia lui même a baissé les bras : Une “définition introuvable”, subjective pour le premier résultat trouvé sur le net. Ça commence bien…

Comment animer les droits de l’enfant auprès d’un public enfant ?

Un adulte sur deux ne connait pas la Convention Internationale des Droits de l’Enfant. 2 enfants sur 3 ne la connaissent pas… L’Unicef tire les oreilles de la France sur cette question.
Mais quelles sont les raisons de cette méconnaissance? Est ce vraiment important que la population connaisse cette convention?

Pourquoi est-il important de parler des droits de l’enfant?

En France, on aurait tendance à penser que les droits de l’enfant sont respectés, et qu’il n’est pas nécessaire de perdre du temps à faire connaître un texte qui est plus destiné aux pays pauvres qu’à la France.

Pages: 1 2