Education, la responsabilité de tous

L’éducation des enfants dans le monde

Depuis 25 ans, la scolarisation des enfants a connu une hausse considérable avec plus de 30 % de jeunes enfants scolarisés dans le monde, mais elle stagne actuellement.

LE-DROIT-A-L-EDUCATION02-copieTrop d’enfants dans le monde sont encore exclus du système éducatif :

9 % des enfants en âge d’aller à l’école primaire, soit 58 millions d’enfants non scolarisés.

17 % des adolescents en âge d’aller au collège, soit 63 millions d’adolescents non scolarisés.

Environ un milliard d’enfants sont en âge d’être scolarisés en primaire ou au collège. Il est de notre responsabilité à tous que chaque enfant ait le droit d’aller à l’école, sans le moindre obstacle.

Plus de 759 millions d’adultes sont analphabètes et n’ont pas les connaissances nécessaires pour améliorer leurs conditions de vie et celles de leurs enfants.

La pauvreté et la marginalisation ont pour conséquence la non-scolarisation de ces enfants.

L’Afrique Subsaharienne est la région la plus touchée avec plus de 32 millions d’enfants non scolarisés en école primaire.

L’Asie Centrale et de l’Est ainsi que le Pacifique sont également très touchés par ce problème avec plus de 27 millions d’enfants non scolarisés.

Ces régions doivent également remédier aux problèmes de pauvreté éducative (enfants scolarisés pendant moins de 4 ans) et de pauvreté éducative extrême (enfants scolarisés pendant moins de 2 ans).

Il s’agit essentiellement de l’Afrique Subsaharienne où plus de la moitié des enfants sont scolarisés pendant moins de 4 ans.

Dans certains pays, comme la Somalie et le Burkina Faso, plus de 50 % des enfants sont scolarisés pendant moins de 2 ans.

La non-scolarisation et la pauvreté éducative ont des effets négatifs sur les populations et les pays. Les enfants abandonnent l’école sans avoir pu acquérir les notions de base, ce qui freine considérablement leur développement social et le développement économique des pays.

Et en France ?

Education des enfantsEn France, plus de 160 000 enfants en situation de handicap sont scolarisés dans des classes ordinaires. Certains ne suivent qu’un enseignement de quelques heures par semaine et font pourtant partis des effectifs nationaux au même titre que les autres. Ils sont entre 20 000 et 40 000, porteurs de handicap et non scolarisés.

  • 62 % des professeurs des écoles débutants estiment que la réussite des élèves est un objectif qui ne peut pas être atteint.
  • Un quart des élèves ont des acquis fragiles en fin de CM2.
  • 1 enfant sur 5 redouble au moins une fois avant d’entrer en sixième.
  • 35 000 jeunes illettrés détectés chaque année.
  • 230 000 jeunes ont quitté le système scolaire sans qualification entre juin et octobre 2011 (d’après l’éducation nationale).
  • 3 millions vivent sous le seuil de pauvreté.
  • 600 000 sont mal logés.

Les constats de l’Unicef France :

droit-education

  • Les enfants issus de familles pauvres connaissent des difficultés scolaires plus fortes que les autres
  • Il faut mettre en oeuvre des moyens pour la scolarisation des enfants porteurs de handicap dans les écoles de leur quartier
  • L’école gagnerait à développer des moyens de lutter contre l’absentéisme scolaire, la violence et plus généralement la préparation à la vie active et sociale.

Nous portons tous la responsabilité de l’éducation dans notre pays. Il nous appartient de prendre conscience de la situation des enfants, en France mais aussi dans le monde puis d’agir, de nous mobiliser, vraiment.

Comme le disait Jacques Hintzy, Président de l’Unicef, dans une tribune parue dans le Monde en 2012 et intitulée “France ! Ton Ecole fout le camp” :“L’heure n’est plus à la compassion ni à l’incantation. L’urgence est à l’action et à la mobilisation de tous dans une dynamique commune et consensuelle”.

Pour aller plus loin

 

Publié le 10 février 2016 Par Sabine Potdevin
Inscription Newsletter
Je m'abonne pour recevoir un mail quand un article est publié

Une réflexion sur « Education, la responsabilité de tous »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *