Le CEE est-il vraiment l’ennemi de l’animateur ?

 

David Dumont est un animateur professionnel, diplômé d’un BPJEPS LTP. 
C’est le 5 juin 2018 que nous interceptons le texte qui suit, sur un groupe facebook d’animateurs bien connu : Réseau Animation. Nous lui avons proposé de le publier ici, pour plus de visibilité. Ses propos, que nous trouvons intéressants pour ouvrir la discussion, n’engagent que lui. Evasoleil lui propose une tribune pour permettre le débat et l’échange sur le sujet du Contrat d’Engagement Educatif (CEE) qui sont les contrats majoritaires pour les colos, mais pas que…
La parole est à David… Les commentaires en fin d’article sont possibles.

Taux d’encadrement en périscolaire : Coup de gueule de la Présidente d’Evasoleil

201609061294-full

Alors que l’état demande aux acteurs éducatifs d’adapter des moyens sécuritaires drastiques pour protéger les enfants,

  • Alors que nous vivons des événements nationaux et internationaux dramatiques,
  • Alors que l’état demande aux animateurs d’inculquer aux enfants les valeurs de la République,
  •  Alors que l’état demande aux animateurs de doubler d’imagination pour rétablir le vivre ensemble,
  • Alors que l’état nous demande d’être attentifs à chaque enfant individuellement afin de se garantir qu’il deviendra un citoyen respectueux  des règles de notre société,

Quand l’éducation populaire abandonne les collectivités territoriales !

Il faut tout un village pour éduquer un enfant

Disait un proverbe africain.
L’enfant va s’éduquer au contact des autres, sa famille naturellement et ensuite avec toutes les personnes qu’il va croiser.

Employée territoriale depuis 30 ans dans le domaine de l’enfance et pour permettre aux enfants d’acquérir une grande richesse, j’ai toujours, dans les projets que je proposais aux élus, travailler main dans la main avec les associations d’éducation populaire.