Une colonie de vacances pour des préados

IMG_5126

Pas tout à fait un adolescent, plus tout à fait un enfant, entre 11 et 14 ans, l’enfant devient ado. C’est la puberté, avec de nouveaux besoins, de nouvelles attentes. La colonie préado va apporter, à un moment précis de l’éducation, une expérience collective, où l’on va pouvoir expérimenter de nouvelles responsabilités et modifier, affiner ses relations avec les autres.

Evasoleil propose plusieurs colonies de vacances entre 11 et 14 ans

L’âge de l’enf-ado

photo31A 11 ans ou 12 ans, la plupart des enfants entrent dans la puberté. Chacun à son rythme, le corps va évoluer, et les besoins cognitifs et sociaux vont suivre. Il y a plusieurs façons de vivre ces changements en soi mais le passage à l’adolescence est important pour la suite de cette phase de vie.

Les besoins sont partagés entre le monde de l’enfance et celui de l’adolescence, les envies aussi.

Pour une équipe d’animation, cela signifie qu’il faut être attentif, prendre soin, être à l’écoute, observer. Un ado peut retourner en enfance le soir, avant de se coucher par exemple. Le jeune adolescent peut s’infantiliser lorsqu’il traverse une rue, à ne plus mesurer les dangers. C’est aussi le cas avec l’utilisation des réseaux sociaux.

Quoiqu’il en soit, à 13 ans par exemple, on ne veut plus être un enfant tout le temps. On aspire, et c’est bien normal, à l’autonomie, à d’autres activités. L’animateur doit à la fois rendre possible les expérimentations et à la fois être disponible, à proximité. Il va ajouter à l’autonomie demandée la notion de responsabilité, nécessaire à la sécurité. Il va être garant des nouvelles activités pour ne pas en oublier les valeurs humaines indispensables à la sécurité morale de tous. L’animateur va permettre au groupe de prendre de nouvelles responsabilités, de décider, de faire des choix, de se concerter. Et souvent, les groupes de préados répondent avec joie à ces nouvelles propositions. C’est un des grands principes de nos colos.

C’est l’âge aussi des premiers couples, des premières séductions, des premiers amours. Là encore, la colonie préado va permettre à certains jeunes de vivre leurs premiers amours en sécurité, car à la fois tranquillement, loin des parents, à la fois à proximité de l’adulte, disponible et bienveillant.

Les besoins d’un enfant

A 11 ans, à 12 ans ou à 13 ans, comme un enfant, on a besoin d’un repère adulte. Très adulte, mais suffisamment souple pour ne pas freiner les nouvelles initiatives. Comme un enfant, le préado va souvent avoir besoin de grandir à proximité de l’adulte. Il va le solliciter fréquemment mais aura besoin de faire seul entre deux sollicitations. Encore et toujours, l’animateur est là, disponible, bienveillant. Il encourage, incite, aide à prendre conscience lorsque le jeune adolescent dérape, par exemple en ce qui concerne les différentes formes de respect.

L’animateur a besoin d’accompagner, comme dans un groupe d’enfants, pour que les affaires soient bien rangées, que les douches soient bien prises, que les engagements pris ne soient pas oubliés etc. Mais les réponses de l’adulte sont responsabilisantes. Il ne s’agit plus de rappeler à Emma qu’il faut qu’elle aille à la douche, comme quand elle avait 7 ans, mais par exemple de faire attention au temps qu’elle prévoit pour faire son activité pour ne pas devoir prendre une douche trop courte avant l’heure du repas…

Nos colos permettent cet espace de liberté individuelle, et encourage toutes les initiatives. Le fonctionnement des assemblées de jeunes, des « vies de chambre », des « veillées planning » (où chaque jeune propose les activités qu’il pourra préparer et animer lui même), s’articule pour laisser à chacun des espaces individuels et collectifs d’expression, de responsabilité, d’expérimentation.

Les attentes d’un ado

481116_3469590499502_916531282_nGénéralement, à 12 ans, on veut tout faire comme un ado. Les mêmes activités, les mêmes libertés, la même autonomie, la même musique, la même tenue vestimentaire… Mimétisme pour certains, réalités pour d’autres, un mélange des deux pour la plupart…

L’immense majorité des préados souhaite appartenir à ce nouveau monde. Et c’est plutôt bien de vouloir grandir ! L’animateur a besoin, là encore, de vérifier que ça ne va pas trop vite pour certains, et que le groupe et sa volonté de vivre comme des grands correspond bien à chaque individu.
Nos colos permettent à chacun d’entrer à son rythme dans l’adolescence. Notre fonctionnement limite les effets de groupe qui peuvent parfois inciter l’individu à faire ce qu’il n’a pas envie, par exemple en laissant toujours le choix entre plusieurs activités émanant des jeunes eux-mêmes.

Nous nous assurons qu’il y ait du choix dans le programme d’activités initié par les jeunes et que certaines activités ne soient pas écrasantes pour ceux qui ne souhaiteraient pas y participer. Les animateurs qui accompagnent les jeunes à concevoir leurs activités les interrogent sur des notions d’empathie, de découverte de l’autre : « Êtes-vous certains que tout le monde souhaite être évalué sur le critère de la beauté? De quelle beauté parlez-vous? Comment faites-vous pour que chacun puisse vraiment choisir? » etc.
L’équipe d’animation doit s’assurer que chacun puisse retourner en toute tranquillité dans le monde de l’enfance, sans être jugé, pour une soirée, un moment, ou pour trouver le sommeil par exemple.

Le bien-être des préados en colo

La colonie à 12 ans est un terrain de nouvelles rencontres, une expérimentation des relations sociales, d’expression et des nouvelles responsabilités, qui vont permettre au préado de mieux comprendre comment il peut agir, être avec les autres, c’est à dire être soi.

Les relations sociales

IMG_4336La colonie de vacances préado va apporter de nouvelles connaissances, permettre de se créer de nouvelles relations, de venir avec une image de soi toute neuve. La bande de copains va devenir un groupe d’amis, des nouveaux sujets de secrets vont apparaître, de nouveaux modèles aussi. L’animateur en est un. Il doit être irréprochable dans ses attitudes. La puberté, c’est souvent l’âge de l’affirmation du genre. La sexualité renaît généralement à cet âge, après la longue période de latence de l’enfance. Il ne faut pas la nier, mais canaliser les dérapages possibles, par exemple en ce qui concerne le respect entre filles et garçons, l’abolition des préjugés d’inégalité, et la découverte des différences comme des richesses possibles.
C’est aussi tout l’intérêt de la mixité, de genre, d’origine, de religion, de personnalité, dans les colos preados.

La colonie va permettre ce terrain d’expérimentation nécessaire pour comprendre, se créer ce nouveau moi, découvrir et respecter l’autre, avec ses différences. C’est l’âge de la découverte des autres. Pour ça, la colonie de vacances est un des meilleurs terrains.

L’apprentissage des responsabilités en colonie de vacances

« On peut avoir des quartiers libres ?!! » L’autonomie est sans cesse demandée par les groupes de préadolescents. L’autonomie, c’est la liberté… Mais la liberté demande d’être responsabilisée…
Et c’est là le travail de l’animateur qui va sans cesse mesurer, observer, faire comprendre, donner un peu plus de liberté, contrôler, puis à nouveau mesurer, observer et permettre, en sécurité.

La responsabilité, en étant présentée comme l’indispensable outil pour la liberté, est toujours acceptée. Les groupes de preados sont souvent les plus volontaires, imaginatifs, collectifs et engagés dans ce qu’ils entreprennent.
Lorsqu’un jeune adolescent sort du cadre défini par les règles co-construites avec les jeunes, il est régulé par le groupe lui-même, avec intelligence et bienveillance. Le groupe est un formidable moteur, un formidable pédagogue pour l’individu.
Apprendre à compter ses heures de sommeil pour définir une heure de coucher raisonnable, gérer des règles de sécurité d’un quartier libre, préparer un menu équilibré etc. sont autant de sujets où le groupe est un excellent éducateur pour le jeune adolescent.

L’expression dans la colo

photo27L’expression orale est importante à 11 ans, 12 ans, 13 ans…

L’équipe d’animation aide à organiser l’expression pour qu’elle soit constructive et juste pour les uns et les autres. Les assemblées des préados sont les plus faciles à mener pour un animateur.
Il est souvent en dehors du cercle de parole et les jeunes adolescents s’organisent le plus souvent entre eux, avec du respect et du sens dans les interventions. Le groupe est autonome en assemblée le plus souvent au bout de 48 heures.

Les moments d’échange, d’expression sont multipliés pour permettre à chacun de trouver l’espace dans lequel il préfère s’exprimer librement (le grand groupe, la chambre, le groupe d’activité…).

Pour conclure

La colonie de vacances pour les préados est un terrain fantastique pour vivre une expérience collective éducative, et facilitante pour l’entrée dans l’adolescence avec sérénité et confiance. C’est un outil pour l’estime de soi et la responsabilisation.