Une vision éducative indispensable pour l’animateur

 

Il y a autant de visions du rôle de l’animateur que d’animateurs…

Mathieu Mauvieux, Alexi Uyttersprot, Loïc Renault, et Sylvain Stienon ont co-écrit cet article, suite à d’innombrables discussions avec des animateurs de tous les horizons. Floriane Gander (Floraison) nous a offert ses dessins.

Selon notre personnalité, notre histoire de vie, notre propre éducation, notre formation, nos employeurs successifs et notre expérience, nous deviendrons un animateur refusant toute place à l’éducatif dans nos fonctions, ou au contraire, un animateur qui politisera ses actions en cherchant à donner du sens, une dimension éducative à son rôle.

Les activités spontanées : Une autre méthodologie d’animation


Voici un article d’Alexi Uyttersprot, BAFA, BAFD, BP JEPS LTP qui débute l’animation il y a 10 ans en ALSH. Il est depuis 2012 directeur d’un SAEJ, formateur BAFA et BAFD, et défend une pédagogie nouvelle au quotidien.

Nous sommes toujours heureux lorsqu’un directeur en fonction démontre qu’il est possible de faire autrement, en tenant compte davantage des envies des enfants.
Si le projet n’est pas le notre, il a bien sa place ici, sur notre site, car porté par la même envie d’innover, de trouver des formes concrètes servant une éducation populaire moderne et réfléchie, respectueuse du public.

La mixité sociale et culturelle dans les colos

 

Les événements internationaux récents et les impressions populaires n’ont cessé de rappeler aux éducateurs l’importance de la notion de vivre-ensemble dans les espaces éducatifs dédiés aux enfants et aux jeunes.

Les peurs partagées, les méconnaissances des religions, des cultures, les inégalités sociales, séparent jour après jour les gens des uns des autres, les opposent, les regroupent en communautés. 

La colo, comme le sport certaines fois, est une formidable opportunité pour la rencontre des publics.

Mais la mixité sociale et culturelle existe t-elle encore vraiment en colonie de vacances ?

Taux d’encadrement en périscolaire : Coup de gueule de la Présidente d’Evasoleil

201609061294-full

Alors que l’état demande aux acteurs éducatifs d’adapter des moyens sécuritaires drastiques pour protéger les enfants,

  • Alors que nous vivons des événements nationaux et internationaux dramatiques,
  • Alors que l’état demande aux animateurs d’inculquer aux enfants les valeurs de la République,
  •  Alors que l’état demande aux animateurs de doubler d’imagination pour rétablir le vivre ensemble,
  • Alors que l’état nous demande d’être attentifs à chaque enfant individuellement afin de se garantir qu’il deviendra un citoyen respectueux  des règles de notre société,

Le BAFA : Une hallucination collective


« Là où l’on croit aux miracles, il y aura toujours des preuves confirmant leur existence. Dans le cas des statues et des peintures qui bougent, la croyance produit l’hallucination et l’hallucination confirme la croyance. »
–D.H. Rawcliffe

Le BAFA théorique

Animer en ACM en coéducation avec les familles

 

Si la loi oblige normalement les équipes d’animation à communiquer les projets éducatifs et pédagogiques aux représentants légaux (source), la pratique majoritaire est bien différente. 
De l’absence totale d’information aux mensonges des pratiques, en passant par la seule diffusion des planning d’activités et du règlement de la structure, la plupart des équipes pédagogiques sont frileuses pour réellement partager avec les familles, construire avec, coéduquer…

Le Web et l’animation

 

Ce qui est amusant avec internet c’est qu’il est tellement « naturellement présent » dans la vie (du moins celle de ceux de ma génération…) qu’on ne se rend même plus compte lorsqu’on l’utilise. Il existe des milliers d’articles, d’études, qui démontrent les avantages et les inconvénients de l’utilisation du Web. Je vous propose de recenser quelques raisons de se méfier d’internet…

Le Web et l’animateur. Le Web et l’éduc pop. Education populaire, éducation du peuple par le peuple, sur le papier, ça colle… Le Web, ce formidable outil qui permet à chacun de partager ses compétences… Oui oui, même celui qui n’en a pas.

Les activités autour du livre

 

Après avoir obtenu un DUT Métiers du livre, Lara Guillaume a travaillé en librairie et bibliothèque. Elle est aujourd’hui directrice d’accueil de loisirs depuis plusieurs années, et a été directrice de colo pour Evasoleil en 2013. Titulaire du BAFD et en cours de formation BPJEPS, elle nous offre son éclairage sur le livre, la lecture,en accueil collectif de mineurs.

 

« Plus de 7% de nos concitoyens ne maîtrisent pas la lecture, l’écriture, le calcul, les compétences de base pour être autonome dans des situations simples de la vie quotidienne, alors même qu’ils ont été scolarisés en France » (*1)

Une affirmation propre à motiver tout acteur éducatif, pourquoi pas?

Le jeu, principal outil de l’animateur

 

Entre deux parties, au détour de nombreuses discussions, je me souviens il y a quelques années, avoir répondu à la question « mais pour toi le jeu, c’est quoi ? » par « Le meilleur outil de l’animateur ». Je fus aussitôt repris par un collègue et ami : « C’est pas notre meilleur outil. C’est notre SEUL outil. »

5 ans plus tard, je ne peux que constater qu’il avait raison. L’animateur est un professionnel du jeu, et si bien souvent il s’octroie diverses missions éducatives, sociales, culturelles voir ésotériques, il oublie souvent que quelque but qu’il poursuive, le vecteur est le même : Le loisir, le jeu.
En une décennie d’animation, je ne compte plus les « débats » chiants, les « informations » assommantes, les «régulations» pompeuses et longues auxquelles j’ai assisté.

Sortir des thèmes en ACM ?

De plus en plus d’équipes d’animation proposent dans les accueils de loisirs et en colonies de vacances des thèmes pour les enfants.

Le printemps, la préhistoire, les insectes, la nature, voyage dans le temps, les marionnettes, Disney, les monstres, l’Egypte… Qu’apportent ces thèmes aux enfants? Peut-on s’en passer?

Je ne traiterai dans cet article que des thèmes qui ne sont pas des objectifs. En effet, on peut parfois lire « thème des droits de l’enfant » ou « colo thématique choisie par les enfants » qui sont en réalité plus proche du projet que du thème.

CIDEing for Change 2016

Pourquoi un projet Evasoleil sur les droits de l’enfant en 2016 ?

 

terre educLa Convention Internationale des Droits de l’Enfant (CIDE) est le premier texte international juridiquement contraignant de protection des Droits de l’Enfant.

La Commission Droits de l’Enfant de l’association Evasoleil met en place des actions permettant de sensibiliser et de promouvoir les droits des enfants et de travailler sur les axes prioritaires évoqués dans le rapport 2015 du Comité des droits de l’enfant des Nations Unies.

L’association expliquée aux enfants

Etre adhérent d’une association, qu’est ce que ça veut dire? Et puis d’abord, c’est quoi une association? Ça sert à quoi?

Une association en quelques mots


Happy Hispanic Or Black Professor With A Bright IdeaUne association, c’est une idée et des gens qui la défendent. 

Exemple : On est plusieurs à penser qu’il faudrait s’occuper des enfants de mon quartier qui s’ennuient le week-end. Et on croit qu’il faudrait leur proposer des activités qui leur apprendraient à mieux connaître leur ville.
Ça, c’est l’idée. Maintenant, il faut des gens pour nous aider. Il faut maintenant qu’on parle de notre idée et qu’on vérifie que c’est une bonne idée. On peut par exemple inviter tous les gens qui habitent mon quartier en faisant des affiches.

Le projet d’enfants en accueil collectif de mineurs

Pourquoi des projets d’enfants ?

Notre petite expérience dans la mise en place des projets d’enfants en ACM devait être partagée. Il y a trop peu d’outils disponibles pour les animateurs et directeurs pour ne pas témoigner.

Dans cette très (trop?) longue page, nous essayons de donner des arguments, des outils, une méthode pour aider les équipes qui souhaiteraient développer la démocratie participative de cette façon dans leur structure.
Notre expérience ne vaut pas science exacte. Nous serions heureux de partager avec d’autres structures nos expérimentations. Nous pouvons aussi répondre aux demandes particulières (n’hésitez pas à poster en commentaire vos questions).
Enfin, nous intervenons auprès d’équipes volontaires, dans les structures, pour proposer des temps de formations d’équipe.

Faire de l’éducation populaire avec des enfants, des ados

Le concept d’éducation populaire, son histoire et son mariage avec l’animation en font un incontournable de notre activité.

Pourtant, beaucoup d’animateurs et de directeurs de séjours ont du mal à concevoir un projet, des activités permettant vraiment de les inscrire dans cette démarche.

Nous allons tenter de donner quelques recettes pour y arriver simplement.

Education, la responsabilité de tous

L’éducation des enfants dans le monde

Depuis 25 ans, la scolarisation des enfants a connu une hausse considérable avec plus de 30 % de jeunes enfants scolarisés dans le monde, mais elle stagne actuellement.

LE-DROIT-A-L-EDUCATION02-copieTrop d’enfants dans le monde sont encore exclus du système éducatif :

9 % des enfants en âge d’aller à l’école primaire, soit 58 millions d’enfants non scolarisés.

17 % des adolescents en âge d’aller au collège, soit 63 millions d’adolescents non scolarisés.

Quand l’éducation populaire abandonne les collectivités territoriales !

Il faut tout un village pour éduquer un enfant

Disait un proverbe africain.
L’enfant va s’éduquer au contact des autres, sa famille naturellement et ensuite avec toutes les personnes qu’il va croiser.

Employée territoriale depuis 30 ans dans le domaine de l’enfance et pour permettre aux enfants d’acquérir une grande richesse, j’ai toujours, dans les projets que je proposais aux élus, travailler main dans la main avec les associations d’éducation populaire.

Les mouvements stationnaires d’éducation populaire

 

Sylvain Stienon, directeur de l’association et militant de l’enfance et de la jeunesse depuis 20 ans, a souhaité s’exprimer sur son sentiment de désillusion vis à vis de l’éducation populaire. C’est un vrai coup de gueule. Un article subjectif que nous lui avons invité à exprimer ici, en toute liberté.

Véronique Devaux, Présidente

l'éducation populaire

Animer avec Evasoleil – Postuler en tant qu’animateur

Vous souhaitez postuler pour animer sur un séjour Evasoleil ?

La démarche est assez simple : Il suffit d’envoyer votre CV dans un mail où vous expliquez vos motivations et vos disponibilités.

L’article ci-dessous conseille tous les animateurs pour presque tous les organisateurs.
Cependant, concernant Evasoleil, nous complèterons nos équipes pour l’été 2017 à partir de février 2017. Il est donc inutile de postuler aujourd’hui.

Pour les séjours d’été, la bonne période pour postuler, c’est entre janvier et mars.

L’éducation populaire au 21ème siècle ?

L’éducation populaire, l’expression inconnue par tant, floue pour d’autres, et subjective pour les derniers. Alors qu’elle portait des objectifs forts et chargés de sens il y a quelques décennies, beaucoup se battent aujourd’hui pour y appartenir sans pour autant la moderniser, y militer, ou même la promouvoir…

Une définition ?

Wikipédia lui même a baissé les bras : Une « définition introuvable », subjective pour le premier résultat trouvé sur le net. Ça commence bien…

Comment animer les droits de l’enfant auprès d’un public enfant ?

Un adulte sur deux ne connait pas la Convention Internationale des Droits de l’Enfant. 2 enfants sur 3 ne la connaissent pas… L’Unicef tire les oreilles de la France sur cette question.
Mais quelles sont les raisons de cette méconnaissance? Est ce vraiment important que la population connaisse cette convention?

Pourquoi est-il important de parler des droits de l’enfant?

En France, on aurait tendance à penser que les droits de l’enfant sont respectés, et qu’il n’est pas nécessaire de perdre du temps à faire connaître un texte qui est plus destiné aux pays pauvres qu’à la France.